Député de droite appelle « prostituyente » figure constitutionnelle

Untitled
Dès 2013, l’opposition a demandé de convoquer une Assemblée constituante sous l’argument de réconcilier le pays, mais maintenant le rejeter. | Photo : EFE

L’ancien président de l’Assemblée nationale du Venezuela, Henry Ramos Allup, ignoré ce lundi le chiffre de la constituante en vertu de la Constitution de ce pays, qu’il a appelé de manière péjorative « prostituyente ».

Il s’ensuit de coup d’état continue. Ce qu’appelle Maduro n’est pas un constituant, mais un prostituyente. Pourquoi ne pas faire les élections en retard ?

-Henry Ramos Allup (@hramosallup) 1 mai 2017 dès 2013 le vénézuélien opposition a demandé de convoquer une Assemblée constituante sous l’argument de réconcilier le pays. Ces mêmes politiciens rejettent maintenant, lorsque le représentant Nicolas Maduro choisissent comme le moyen d’atteindre le calme de la campagne face au refus du dialogue sur la droite. 
L’avocat constitutionnaliste Hermann Escarrá, a expliqué au contact de teleSUR, l’Assemblée constituante annoncée par le Président Maduro n’est pas une question d’une nouvelle Constitution, mais comme il est dit standard (art. 347-350) vise à modifier l’État et changer le système juridique.
Escarra a dit à l’Assemblée constituante, à partir de 1999, en aucune manière se dissoudra les pouvoirs qui cohabitent avec eux.