Femme palestinienne est aveugle par l’impact de la balle israélienne

Untitled
Une Police israélienne détenir une femme palestinienne après pulvérisation son visage avec spray au poivre dans la ville d’Hébron, en Cisjordanie occupée. | Photo : Hispantv

Un groupe de militaires israéliens ont tenté ce dimanche contre les Palestiniens dans la ville d’Al – Issawiya, dans le Centre de Jérusalem (capitale), laissant ainsi une femme blessée à l’oeil gauche, qui l’a amené à perdre la vision, selon une source officielle.
Le locaux officiels, Mohamed Abu al – Hamus, dit que le 52-year-old, nommé Fatima Mahmud Obeid, la femme a été abattue. La balle est en acier recouvert de caoutchouc.
 
Le siège d’Israël contre la Palestine a accentué depuis que l’armée israélienne avait refusé l’accès à la mosquée Al – Aqsa, un lieu sacré pour les musulmans, d’ici à 2015.
Palestiniens dénoncent qu’ils ont pris plusieurs mesures pour leur faire du mal comme dans la ville d’Al – Qods judaïsation, la poursuite de la construction de colonies de peuplement illégales, condamné même par le Comité de décolonisation des Nations Unies et de la destruction des lieux historiques.

Les manifestants ont eu lieu drapeaux Palestiniens lors d’une manifestation. Photo : Reuters l’occupation illégale qui maintient l’observateur Permanent de la Palestine à l’Organisation des Nations Unies (ONU), Riyad Mansour, a exigé le Conseil de sécurité fin à l’occupation israélienne comme un moyen d’ouvrir la voie à la stabilité au Moyen-Orient. Il a rappelé que l’occupation commencée par Israël en 1967 a été l’un des problèmes qui a généré l’instabilité au Moyen-Orient.
« Au cœur de l’instabilité dans notre région est la question palestinienne, une grave injustice sans remède, qui génère souffrance et menace la paix et la sécurité », dit-il à un débat public du Conseil.

Palestiniens crient des slogans pendant une manifestation en faveur des prisonniers palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes. Photo : Reuters malgré cela le représentant d’Israël à l’ONU, Danny Danon, a nié que son pays est responsable du chaos dans la région, et d’UN part d’accusations de « une campagne contre Tel-Aviv », ces derniers temps le gouvernement israélien est construction de logements plus. 
En janvier de cette année, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahu et le ministre des affaires militaires, Avigdor Lieberman, a approuvé la construction d’au moins deux mille 500 maisons en Cisjordanie occupée, dont la majorité se trouve dans les colonies dans les territoires palestiniens. Ce projet est le plus important qui a été adopté dans ces terres à partir de 2013.
Jours plus tôt a donné le feu vert aux autres 566 logements de construction dans les colonies situées dans la ville même d’Al – Quds, occupé par Israël depuis 1967.