La Turquie insiste sur la création de zone d’exclusion aérienne en Syrie

Untitled
Erdogan estime que la formation et le financement devraient être maintenus à l 'opposition modérée en Syrie | Photo: imctv.com.tr

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan a déclaré mardi que son gouvernement et ses alliés sont près de parvenir à un accord pour la création d’une zone d’exclusion aérienne dans le nord de la Syrie.

Erdogan a insisté pour que la Turquie vise à “nettoyer” la zone de groupes terroristes tels que l’État islamique soi-disant, ce qui implique l’intervention du gouvernement dans les affaires intérieures de Damas.

“Les amis ont aussi commencé à arriver à émettre un clair domaine du terrorisme. Il ya aussi des développements positifs dans le sujet d’une zone d’exclusion aérienne et une opération terrestre”, a déclaré le président turc.Il a souligné que les négociations tenues sur la question avec le président des États-Unis (US), Barack Obama.

L’objectif serait d’aborder la formation et le financement “opposition modérée” la tenue d’affrontements armés avec les forces du président Bachar Al Assad, selon le portail web Hispan TV.

Les analystes estiment que la zone d’exclusion aérienne vise à arrêter la connexion entre les troupes kurdes syriens et turcs; parce que ce dernier opposer à l’administration Erdogan.Pour sa part, le Premier ministre, Ahmet Davutoglu, a exhorté le déploiement de troupes au sol en Syrie, avec l’excuse de la lutte contre les groupes terroristes opérant dans ce pays.

Quand il a appelé le secrétaire de l’US Air Force, Deborah Jones, qui a rejoint jugé nécessaire que Washington l’envoi de personnel militaire en Syrie.

Plus tôt un journal turc a rapporté sur un plan de la Turquie et ses alliés pour aller à la guerre en Syrie, à soutenir l ‘”opposition modérée”, qui cherche à renverser le gouvernement de Bachar Al Assad.Solution pacifique
Compte tenu de la situation, l’envoyé spécial des Nations Unies (ONU) à la Syrie, Staffan de Mistura, a exhorté les pouvoirs pour trouver une solution pacifique au conflit armé qui a commencé en 2011 dans la nation arabe.

Lisez aussi: La Syrie dit aviation turques ont terrorisme au Yémen.

Dans le contexte
La Turquie maintient opération contre les rebelles kurdes et l’État islamique soi-disant (AE) sur la frontière avec la Syrie. Elle participe également à la coalition occidentale qui vise à renverser le gouvernement légitime de Bachar Al-Assad.
Soyez sûr de lire: la Turquie étend intervention militaire en Irak et la Syrie.