Les victimes veulent faire partie des pourparlers de paix avec l’ELN

lainfo.es-8505-eln
Le coordonnateur du Bureau national des victimes, Jorge Vasquez, a publié posture. (Photo Archives)

Le coordonnateur du Bureau national des victimes, Jorge Vásquez, a déclaré que les victimes doivent prendre part à ce processus d’explorer de nouvelles négociations avec l’Armée de libération nationale (ELN), qui a été annoncé mardi.
“Nous pensons qu’il est important de victimes. Nous avons insisté pour que la participation des victimes dans ce processus est essentielle. Victimes Aujourd’hui, nous désapprouvent cette autre déclaration qu’un autre groupe en dehors de la loi», at-il dit.
Selon Vasquez, quels progrès ont été accomplis dans le processus avec les FARC, et cette nouvelle annonce avec l’ELN est la preuve que les dialogues doivent être ouverts non seulement aux victimes, mais aussi la société civile.
“Le Bureau national a manifesté dans tous les scénarios possibles qui doivent être à La Havane et nous avons maintenant une participation directe”, at-il dit.
Samedi dernier, un accord historique entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de ce pays d’Amérique du Sud (FARC), a été annoncée le samedi de La Havane, Cuba.
Dans la déclaration 10 principes qui guideront l’examen des victimes du conflit armé qui a plus d’un demi-siècle dans le pays sud-américain sont fixés.