Attaque chimique fut le œuvre de Turquie et des terroristes, affirme Iran

Untitled
L’opposition armée syrienne a critiqué Damas pour l’attentat présumé, mais le gouvernement syrien a déclaré qu’il n’a aucun arsenal chimique sur son territoire. | Photo : EFE

L’attaque chimique du 4 avril qui a fait plus de 80 morts a été une « provocation de la Turquie et l’avant de la Nusra mixte » ou Fatah Al-Cham, a indiqué lundi une source diplomatique iranienne d’Athènes.
Une importante délégation de l’Iran est dans la capitale grecque à participer au Forum des civilisations anciennes. L’Iran réclame une enquête internationale, des événements dans la province d’Idlib syrien. 

Source : Reuters syriens armés de l’opposition a dénoncé le 4 avril une prétendue attaque avec des armes chimiques dans la ville de Jan Sheijun, province d’Idlib, qui fait plus de 80 morts, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Damas (capitale syrienne) a été blâmé pour l’incident, mais les autorités syriennes ont rejeté l’accusation en faisant valoir que tous leurs arsenaux chimiques ont été éliminés sous la supervision de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).
> Al-Assad affirme que les terroristes reçoivent des armes chimiques de la Turquie en dépit de cela, le gouvernement syrien a souligné que jamais, il a utilisé des armes chimiques contre la population, ni contre l’opposition ou les terroristes, le 7 avril U.S. attaqué 59 missile depuis la base aérienne de Shairat de la Syrie, province de Syrie Homs sans attendre pour toute recherche ou présenter une preuve irréfutable donnant lieu à une attaque terroriste contre l’armée syrienne. 
> Nations Unies ne trouve aucune preuve de la culpabilité de la Syrie par attaque chimique