Poutine appelle à l’extension de cessez-le en Ukraine

lainfo.es-10135-putin
Vladimir Poutine a offert des déclarations lundi. (Photo Archives)

Le président russe Vladimir Poutine Vlaíimir, a appelé à une prolongation de la trêve afin de faciliter la recherche d’une durée de mécanismes de paix quand très peu de coup de pied à la fin du cessez-le feu.
Dans une conversation téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel et son homologue français, François Hollande, Poutine a souligné l’importance d’une extension de l’armistice, en seulement 72 heures, dans le sud-est du pays.
M. Poutine a également discuté de la situation avec le président ukrainien Piotr Porochenko, qui a exprimé la nécessité de créer un mécanisme sûr et stable de contrôle sur la trêve avec un rôle actif d’observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) .
Après une trêve fragile par semaine et poursuite des opérations militaires contre les régions rebelles, Porochenko a décidé une extension de l’armistice à 22h00 heure locale lundi.
Selon la note du Kremlin, les trois dirigeants ont appelé à la convocation d’une troisième série de consultations entre les représentants de Donetsk et Lugansk et gouvernement de Kiev.
Dans le cadre des efforts de médiation, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a averti lundi que l’invitation aux observateurs russes et de l’OSCE n’est valable que pendant la durée de la trêve.Les points de contrôle
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que lors de la conversation téléphonique avec les dirigeants de l’Allemagne, la France et l’Ukraine, le président russe a proposé cette mesure, grâce à un examen objectif, tous les doutes quant à savoir si l’utilisation de ceux-ci sont effacées points de passage frontaliers, à travers lequel les réfugiés vont de l’Ukraine à la Russie fuyant la zone de conflit.
Ce sont des points de contrôle à trois Isvarino, et Krasnopartizansk-Dolzhanskoe, selon Lavrov, ont été occupées par les AUC plusieurs jours. Le président ukrainien Piotr Porochenko, souligne la nécessité d’assurer la transparence dans le domaine afin d’assurer que, grâce à ces points de passage frontaliers ne sont pas des gens armés.