Al-Assad : attaque à l’arme chimique est une invention 100 %

Untitled
Le président syrien a déclaré que les Etats-Unis ne sont pas sérieux dans la recherche d’une solution politique dans leur pays. | Photo : Reuters

Le Président de la Syrie, Bashar Al Assad, a insisté jeudi que son pays n’a pas d’armes chimiques et que l’attaque présumée dans la ville de Jan Sheijun est une « invention à 100 pour cent » qui a servi seulement un prétexte pour justifier le bombardement des États-Unis à sa base aérienne. 
« Pour nous, c’est une invention 100 % […] » Notre impression est qu’Ouest, principalement aux États-Unis […] est un complice des terroristes et monté toute cette histoire qui servent de prétexte pour attaquer », a déclaré le Président lors d’une interview avec l’Agence de presse AFP. 
> La Russie ne voit aucune preuve des accusations américaines contre Assad aussi, a rappelé que, en 2013, son pays a renoncé à tous les arsenal d’armes chimiques et a ajouté que « même si nous avions des armes nucléaires, jamais aurait utilisé les ». 
Les données : l’adhésion de la Syrie à la Convention pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a eu lieu en 2013 à la suite d’un accord entre la Russie et les États-Unis, signé par le Conseil de sécurité des Nations Unies.
Enquêtes sur l’attentat présumé, Al-Assad a réitéré qu’il travaillera avec la Russie « en faveur d’une enquête internationale, mais doit être impartial ». 
« Nous pouvons seulement autoriser une enquête si elle est impartiale et assurer les pays impartiales pour y participer, à l’assurance qui n’est pas utilisé à des fins politiques », a déclaré le président syrien. 
> Partenaires en Syrie face U.S. « s’il franchit une ligne rouge » selon les Etats-Unis, les forces gouvernementales utilisé des armes chimiques contre des civils dans la province d’Idlib syrien et a tué 72 personnes, dont 11 enfants. Cependant, n’a pas présenté une preuve qui montre la responsabilité du gouvernement d’Al-Assad.