Correa rejette la manipulation des médias de droite

Untitled
Le Président équatorien, Rafael Correa, rappelle le coup d’État contre Hugo Chávez médias. | Photo : Le Président de l’Équateur

Le Président équatorien, Rafael Correa, a réitéré mardi son rejet des médias promues par le droit d’essayer contre la manipulation de gouvernements progressiste.
Rappelant le rôle des médias dans les mains de la droite pendant le coup d’État contre le leader vénézuélien Hugo Chávez et les récentes élections en Équateur, Correa dénommé le « degré d’immoralité » et le manque d’éthique journalistique dans la réflexion de ces événements.  « À ce point dans ma vie, pas les formes de la vaine et discours Super-capitales m’impressionnent. Ce qui est important au fonds, et ce qu’ils firent, montre son degré d’immoralité et de manque d’éthique journalistique, « a déclaré sur son compte Twitter @MashiRafael.
> Le Président Correa qualifie de graves inondations dans le rappel de Manabí, ce qui s’est passé 15 ans au Venezuela : « aujourd’hui il y a 15 ans a été un coup d’Etat contre Chavez. La Ecuavisa, TA vénézuélien, a déclaré qu’il avait « démissionné ». Quand le peuple lui est retourné à la présidence, ils ont mis… dessins animés ! C’est la presse latino-américaine, turiferaria est le même comme toujours, « écrit-il.
« Nous l’avons vu dans cette campagne de l’Équateur, et quand quitter proclamé Président élu sur la base d’un scrutin frauduleux, alors qu’ils savaient qu’il y avait un autre affirmer le contraire. » Mais il s’avère que le Président est qui génère la « haine sociale », a déclaré Correa.

Aujourd’hui, il y a 15 ans a été un coup d’Etat contre Chavez.
La Ecuavisa, TA vénézuélien, a déclaré qu’il avait « démissionné ». Cuando el pueblo…

— Rafael Correa (@MashiRafael) April 12, 2017

.. Il retourne à la présidence, ils ont mis… dessins animés !
Il s’agit de la presse latino-américaine, turiferaria des suspects habituels.
Ce… – Rafael Correa (@MashiRafael) 12 avril 2017.. .nous en Équateur cette campagne, et quand quitter proclamé Président élu sur la base d’un scrutin frauduleux, alors qu’ils savaient qu’il existait–Rafael Correa (@MashiRafael) 12 avril 2017… Un autre dicton autrement. Mais il s’avère que c’est le Président qui génère la « haine sociale ».
À ce stade de ma vie, pas moi, c’est impressionné… – Rafael Correa (@MashiRafael) 12 avril 2017.. .le façonne les discours vains et Super-capitales. L’important, c’est le fond, et ce qu’ils ont, montre son degré d’immoralité et… – Rafael Correa (@MashiRafael) 12 avril 2017… .falta de l’éthique journalistique.
« Même si la presse corrompue était engomine et look de Botox, reste tout aussi misérable ».
-Rafael Correa (@MashiRafael) 12 avril 2017