L’Iran rejette les violences perpétrées par Israël au peuple palestinien

Untitled
Attaque de Palestiniens rencontrés par l’armée israélienne lors de l’enterrement des jeunes assassinés (foto:Reuters)

Ce vendredi, le ministère des affaires étrangères de la République islamique d’Iran condamne les agressions continues du gouvernement israélien contre les Palestiniens vivant en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
Dans une déclaration offerte par le porte-parole du ministère étranger d’Iran, Marzie Afjam, différents organismes internationaux, en particulier à l’organisation de coopération islamique (OCI), a été exhortée à condamner fermement les attentats et crimes perpétrés par le régime à Tel-Aviv, dans les territoires occupés de Palestine et appelaient à prendre des mesures urgentes pour mettre fin à cette situation.
Afjam a rejeté les nouvelles restrictions imposées par Israël sur les musulmans. Il a indiqué que l’interdiction de pénétrer dans l’Al – Aqsa mosquée le premier vendredi du mois sacré du Ramadan (29 juin – 28 juillet), pour eux, est un signe de terreur et de la faiblesse du gouvernement israélien.
Il a dit que la nation palestinienne, profitant de l’expérience acquise au cours de nombreuses années des attaques israéliennes, « savoir stick à la résistance comme un début de gâcher les plans de ceux qui sont prêts à faire des concessions avec les ennemis et ratifier ce qui lui appartient par droit ».
Le regain de tension entre Israéliens et Palestiniens ont augmenté après l’enlèvement de trois jeunes Juifs et ultérieur viol et du meurtre d’un adolescent palestinien de 16 ans à Jérusalem-est, dont le corps est apparu calciné et présentant des signes de violence dans une forêt, tuant le suspect pourrait être le œuvre des Juifs radicaux.
Ce vendredi a eu lieu l’enterrement du jeune homme palestinien, où la police israélienne mobilisé de grands renforts à Al – Qods (Jérusalem) et un solde d’au moins 35 blessés palestiniens, l’un d’eux sérieusement.
Israël, qui accuse le Hamas d’avoir enlevé et avoir assassiné trois jeunes gens, a arrêté des centaines de ses membres en Cisjordanie. Pendant ce temps, le lancement de missiles de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, Israël a répondu par des tirs d’artillerie et le déploiement de troupes s’est intensifiée.