Fonction publique au Chili, qui se manifeste par un ajustement de salaire

Untitled
Les travailleurs réclament une augmentation de jusqu'à 4 %, moins qu’elle a exigé au départ.

Travailleurs de l’Association nationale des magistrats et des défenseurs publics pénales Qu’association ont protesté mardi dans les rues du Chili, à la demande plus élevée à 3,2 % des salaires des circonscriptions.

Responsables de la Fondation Integra, initiateur de la protestation, rejettent le rajustement des salaires de 3,2 % proposé par le gouvernement et la demande est à les augmenter à 4 %, un chiffre trois points de pourcentage plus bas qui a exigé dès le début.
 
Les manifestations ont rejoint le Collège des chirurgiens, dentistes, ainsi que des représentants du Collège des médecins qui ont appelé à une marche en blouses blanches pour ce mercredi.

Photo : EFE le Président de l’Association nationale des employés fiscales (ANEF), Raúl de la Puente, a expliqué que « les 3,2 pour cent pour se déplacer, car la remise à zéro réel signifie 0,2 %, ce qui manque le plus dans ces dernières années ».

Le ministre Secrétaire général du gouvernement, Marcelo Díaz, a demandé que les fonctionnaires ont compression et la flexibilité d’accepter la proposition d’adaptation faisant l’exécutif, après que divers échecs rapportés au cours des négociations entre les deux parties.

> Travailleurs du secteur public chilien confirme la grève de 48 heures, que plus de chômage a provoqué que lui demandant de reporter environ 820 interventions chirurgicales à l’hôpital régional de Concepción, situé dans la ville du même nom.

Photo : EFE

Fonction publique au Chili, qui se manifeste par un ajustement de salaire

Untitled
Les travailleurs réclament une augmentation de jusqu'à 4 %, moins qu’elle a exigé au départ.

Travailleurs de la national Association des magistrats et l’Association des défenseurs des criminel public a protesté contre ce mardi dans les rues du Chili, pour exigent un salaire de réinitialisation supérieur à 3,2 pour cent.

Responsables de la Fondation Integra, initiateur de la protestation, rejettent le rajustement des salaires de 3,2 % proposé par le gouvernement et la demande est à les augmenter à 4 %, un chiffre trois points de pourcentage plus bas qui a exigé dès le début.
 
Les manifestations ont rejoint le Collège des chirurgiens, dentistes, ainsi que des représentants du Collège des médecins qui ont appelé à une marche en blouses blanches pour ce mercredi.

Photo : EFE le Président de l’Association nationale des employés fiscales (ANEF), Raúl de la Puente, a expliqué que « les 3,2 pour cent pour se déplacer, car la remise à zéro réel signifie 0,2 %, ce qui manque le plus dans ces dernières années ».

Le ministre Secrétaire général du gouvernement, Marcelo Díaz, a demandé que les fonctionnaires ont compression et la flexibilité d’accepter la proposition d’adaptation faisant l’exécutif, après que divers échecs rapportés au cours des négociations entre les deux parties.

> Travailleurs du secteur public chilien confirme la grève de 48 heures, que plus de chômage a provoqué que lui demandant de reporter environ 820 interventions chirurgicales à l’hôpital régional de Concepción, situé dans la ville du même nom.

Photo : EFE