Indigène du Honduras témoignent de violation de leurs droits

Untitled
Les peuples indigènes du Honduras ont donné leur témoignage au Rapporteur spécial pour les peuples autochtones de l'ONU et de revendiquer leurs droits. | Photo: copinhonduras.blogspot.it

Lors de sa visite au Honduras, en particulier la communauté de White River, le Rapporteur spécial des Nations Unies pour les peuples autochtones de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Victoria Tauli-Corpuz a exhorté les peuples de ce pays à renforcer leur unité et promouvoir le changement social ils ont besoin à la maison.

Le rapporteur de l’ONU a indiqué que présenté au Conseil des droits de cette organisation internationale qui témoignages indigènes de ce pays livré à vous à travers des documents qui retracent les violations des droits civils et politiques de ses citoyens et de la meurtres perpétrés contre eux.

En savoir plus → dénoncer expulsion violente de la communauté au Honduras
Tauli-Corpuz a dit qu’il attirera l’attention du gouvernement du Honduras pour toutes les histoires racontées par les populations autochtones.”Soyez en mesure d’assurer que le gouvernement ait parlé face à face avec vous”, at-il souligné, tout en exprimant sa “profonde sympathie à ceux qui ont souffert, en particulier les familles de ceux qui ont été arrêtés, tués ou torturé”.

Il a insisté qu’il n’y a pas la volonté du gouvernement, mais par les actes des gens à être en mesure de produire des changements au Honduras. “Ce sera leur unité, la force et la détermination peuvent réaliser ce que change la vie et pour les générations futures”, at-il dit.Voir aussi → manifeste autochtones du Honduras dans la défense de la rivière Gualcarque
Menaces après la visite
Après la visite du Rapporteur spécial des peuples autochtones de l’ONU, du Conseil civique des organisations populaires et indigènes du Hondura (COPINH) ont signalé que les membres de l’organisation ont reçu des menaces, “y compris des enfants, ont reçu des menaces à leur l’intégrité physique et émotionnelle avec la détonation d’armes à feu et des pierres lancées par armé jusqu’au village d’El Barrial, municipalité de Intibuca «hommes.

Les mouvements sociaux effectuées → Apprendre grève au Honduras
Le groupe autochtone Lenca au Honduras depuis le 13 Octobre rejeté dernier la construction d’un barrage par la société de développement énergétiques (DESA), à côté de la rivière Gualcarque.