Rafael Correa a signé des amendements au Code du travail

Untitled
Les réformes sont composées de cinq domaines qui fourniront plus d'avantages pour les travailleurs. (Photo: Le Citoyen)

Le président de l’Equateur, Rafael Correa, a signé samedi les réformes du Code du travail, devant une foule de 100 000 personnes à Guayaquil (centre) dans le cadre de la commémoration du massacre de travail du 15 Novembre 1922, a eu lieu dans le Accueil Port de l’entité.

Plus de 100.000 personnes se réunissent pour participer à #Guayaquil concentration # RevoluciónDelTrabajo pic.twitter.com/hqDwW2UAhH

– Présidence de l’Equateur (Presidencia_Ec) Novembre 15, 2014

“Cela ne veut pas un jour de deuil, aujourd’hui est un jour de combat”, a déclaré le président, qui a déclaré que les réformes ont été divisés en cinq grands domaines: l’approfondissement de la droite à la stabilité; poursuite de l’équité; la modernisation du système de salaire; démocratisation de la représentation des travailleurs; et de la sécurité sociale universelle.
“Les revendications des travailleurs ont été assisté comme jamais auparavant, nous sommes les gouvernements des travailleurs», a déclaré Correa. “Personne ne peut nier le progrès du pays et sa politique de l’emploi”, a ajouté le président.
Auparavant, le ministre des relations de travail, Carlos Marx Carrasco, a déclaré l’un des objectifs est une nouvelle vision du mouvement syndical d’être “constructif et de dialogue.” Il a expliqué que l’une des premières idées de ces réformes a été la création de la Centrale unitaire des travailleurs (CUT) qui peut représenter chacune des guildes.

Merci pays! Quelle belle démonstration de civilité, de soutien et de conviction pour notre révolution.Une longue étreinte.
– Rafael Correa (MashiRafael) Novembre 15, 2014