Paysans au Guatemala protestent contre les projets miniers

lainfo.es-9580-minera
Les communautés autochtones et les paysans pideron le gouvernement de ne pas polluer leur habitat (Photo: PrensaLibre.gt)

Des milliers d’agriculteurs et des membres du Conseil des peuples mayas de l’Ouest sont venus dans les rues de Guatemala City pour demander au gouvernement de respecter leur mode de vie qui ne prend pas en charge l’exploitation minière, hydroélectrique ou monocultures.
Les Indiens se sont joints les masses paysannes et bloqué les principales rues de la capitale, parallèlement à la progression de l’union du secteur de la santé, nécessitant l’exécutif à se conformer à la convention collective et la fourniture d’intrants.
Les syndicalistes mobilisés pacifiquement jusqu’à ce que le palais présidentiel et remis une demande de paiement d’incitations pour les heures supplémentaires. La manifestation a causé des retards de la circulation. Pendant ce temps, les agriculteurs et les représentants de la communauté de Retalhuleu, ont marché de la Santa Cruz El Zarco Muluá au centre du département des taux de récupération de l’énergie électrique de rejet, et exiger leur nationalisation.
“Nous déclarons que le gouvernement nous a manqué et parce que nous sommes dans une pauvreté abjecte. Les producteurs d’électricité nous ont opprimés avec des coûts élevés et de l’argent que les gens n’ont pas “, a déclaré Fulbia Lopez, l’un des leaders de la contestation.
Les Indiens ont soulevé une grève générale pour dénoncer “l’expansion et de la dépossession que les sociétés transnationales” menée dans leurs territoires. Au Guatemala, il ya un nombre près de 360 ​​licences d’exploration et d’exploitation minière, selon le ministère de l’Énergie et des Mines. Les données officielles indiquent que 78 pour cent des municipalités concentré foyers pour cette activité contradictoires.