Des Nations Unies a réaffirmé le droit de Porto Rico à l’indépendance

lainfo.es-9586-onu
La résolution du Comité de la décolonisation de l'ONU, a déclaré que l'état actuel des Portoricains a conduit à des problèmes économiques et sociaux graves sur l'île. (Photo Archives)

Les Nations Unies (ONU) a approuvé lundi la trente-troisième résolution approuvant le droit de Porto Rico à l’autodétermination et à l’indépendance, après cinq siècles de colonimismo sous la domination des États-Unis.
Le document approuvé par le Comité de la décolonisation de l’ONU, la région se distingue comme une «nation avec sa propre identité.” Le gouvernement américain est également invité à retourner la terre volée, libérer les prisonniers politiques et de promouvoir un processus dans lequel les Portoricains pourrait développer leurs droits.
Le texte reflète également le respect de la majorité des Portoricains à rejeter leur statut actuel de subordination politique, ce qui empêche de prendre des décisions souveraines pour répondre à leurs besoins et les défis, y compris les graves problèmes économiques et sociaux de l’île.
Outre cette initiative présentée par Cuba, parrainé par le Venezuela, le Nicaragua, l’Equateur et la Bolivie a ratifié le caractère de l’Amérique latine et des Caraïbes Puerto Rico, la question de co-président du Mouvement national Hostos Indépendance (MINH), Wilma Reveron Collazo, a estimé que neutralise discours américain pour qualifier l’objet d’une question de politique intérieure.
Un accent a été mis à jour dans le récent procès, est que le référendum organisé le 6 Novembre est considéré.Dans la première partie du référendum non contraignant, le «Non» à rejeter l’état actuel triomphé contre le “Oui”, qui a été lu dans la clé répudiant le statut colonial et la subordination politique.
Des centaines de personnes ont organisé dimanche à Porto Rico un mars vers la décolonisation de l’île et à exiger leur indépendance. En mobilisant le combattant de l’indépendance Rafael Annuler Miranda, qui a dit l’ennemi à la défaite est l’impérialisme était présent.