Apple pourrait être impliqué dans une nouvelle évasion fiscale

lainfo.es-8500-apple-money-white-logo
Le ministère des Finances irlandais a déclaré qu'il n'avait aucune information sur une enquête. (Photo Archives)

La Commission européenne a ouvert une enquête formelle mercredi sur les accords fiscaux entre le fabricant des ordinateurs Apple et de l’Irlande.
Ce scandale n’est pas le seul type qui serait impliqué dans la célèbre marque de pomme.
L’année dernière, une enquête du Sénat des États-Unis a révélé que le géant de l’informatique a été réduit de plusieurs milliards de taxes déclarant enregistrées dans la ville irlandaise de Cork comme résident fiscal dans d’autres entreprises du pays.
L’autorité de la concurrence de l’UE a déclaré l’année dernière qu’il examinait les entreprises des accords fiscaux dans plusieurs États et avait demandé des informations à l’Irlande.
Actuellement, aucun porte-parole de l’UE a publié des déclarations sur ces nouvelles, publiés par les médias internationaux.
Toutefois, le ministère des Finances irlandais a déclaré qu’il n’avait aucune information sur une enquête.
Les Américains ont fait des bénéfices avant impôts pour 10 ans en Australie sur 7.800 millions de dollars ont été transférés à une structure en Irlande, où les taux ne représentent que 0,7 pour cent du chiffre d’affaires, l’Australian Financial Review quotidien (AFR).
En 2013, Apple a déclaré un bénéfice brut de 88,5 millions de dollars australiens (AUD) en Australie, après avoir transféré à l’Irlande, en passant par Singapour, le chiffre d’affaires de EUR 2.000 millions, ajoute-t-AFR.